Savez-vous pourquoi tel ou tel lieu porte tel ou tel nom ? Le dictionnaire étymologique réalisé par le Chanoine GROS nous renseigne à ce sujet…

Biollay : La bonne graphie serait Biolet ou Biollet puisque ce toponyme vient du Betuletum : lieu planté de bouleaux, latin betula ou betulus.

Chapet ou Chapaix : La forme la plus fréquente de ce toponyme est chappicium. Un chapis est une sorte de hangar ou abri sommaire pour la récolte. La forme primitive paraît être Chapil, bas latin Capile : cabane.

Châtelard : du latin Castellarium ou agglomération de maisons, village ou bourg auprès d’un château. Châtel ou Châtelard se disent parfois avec le sens de montagne sans qu’il y ait trace de château, uniquement à cause d’une vague ressemblance avec ce genre d’édifice.

Chavanne ou « Stavane » : bas latin Capanna ou cabane, chaumière avec les propriétés qui l’entourent.

Les Chosaux (« le Stoza », « lou Stozo ») : Petits groupe de maisons, surtout maisons en ruines dont il ne reste souvent plus que des pans de mur.

Clapières : vient de la racine germanique Klap, pierre et signifie amas de rochers.

Combe : Petite vallée, d’origine celtique.

Crétet : Du bas latin Crestum : crête. Il s’applique à une montagne peu élevée, à un mamelon, à un petit plateau.

Croz : Terrain creux, cavité, vallon très encaissé.

Crève-coeur : Il désigne un lieu d’un accès difficile ou d’une culture pénible et peu rémunératrice.

Crozette : variante croisette, petite croix.

Coulatte : Du bas latin Culata, terrain qui a coulé de la montagne.

Enfer (Nant de l’) : Ce nom n’a rien de commun avec le lieu de supplice des légendes antiques et de la théologie catholique. Il vient du latin Infernus, ce qui est dans les profondeurs de la terre. Il désigne les vallées étroites et profondes.

L’Essert : Terrain défriché du bas latin exartum ou essartum.

Les Feux ou « Foueu » : du latin fagus qui signifie hêtre. Lieux plantés de hêtres.

Les Glières : Variante de glaire, latin glarea et italien ghiara, qui désigne un terrain sablonneux le long d’un cours d’eau.

Le Golet ou Goulet : du bas latin goletum, de gula, gola, c’est-à-dire passage étroit dans la montagne.

La Grange, « la Granze » : du bas latin granea, lieu où l’on retire le grain et le foin ; d’où aussi le sens d’exploitation agricole ou ferme.

La Lanche, les Lanchettes : du bas latin lanchia qui signifie pré ou pâturage en pente, une lisière de terrain.

Manant : de mal nant, mauvais nant. Il s’agit en général d’un nant qui a des crues subites et capricieuses.

La Mouille ou « Molye » : du bas latin molia ou mollia, c’est-à-dire terrain humide et marécageux.